Navigation

SMGCO

Aménagement et évolution des écluses sur le canal d'Orléans du XVII au XIX siècle

Règlementation

  LES FUTURS TRAVAUX


Le conseil général, Maître d’Ouvrage, a confié la Maitrise d’oeuvre (Etudes, choix de l’entreprise, surveillance et contrôle des travaux…) à l’entreprise SOGREAH spécialiste des aménagements hydrauliques.

Les travaux sont définis en deux phases :

- La phase à court terme c’est-à-dire fin 2012 re-mise en navigation des portions Combleux/Fay- aux-Loges, et Grignon/Chalette sur Loing.

- La phase à moyen terme 2020 la partie Fay-aux-loges/Grignon.

B DEFINITION

Nous allons développer la phase à court terme qui comprend les travaux de curage des biefs, la restauration des berges, des ouvrages hydrauliques et réhabilitations des écluses ainsi que des opérations spécifiques localisées sur tout le linéaire.

En priorité le Maître d’Ouvrage envisage pour août 2010 :

a) La restauration de l’écluse de l’Embouchure à Combleux.

b) La dépose du pont tournant à Combleux.

c) Puis à suivre ou en même temps :

- L’écluse de la Patache avec aménagement particulier pour les crues.

- Le remplacement des portes de Choiseau et de la Chaussée.

- L’entretien sur 12 écluses et le traitement de fuites sur 3.

- L’entretien ou la réparation de 40 ponceaux et 20 déversoirs.

- L’entretien ou la réparation de 3 bondes et 7 siphons.

- L’entretien ou la réparation de 2000 mètres de perrés.

- L’aménagement de 540 mètres de pontons d’accostage.

- L’aménagement de 18 600 mètres de berges.

- Le curage d’environ 111 000 mètres cube.

- Le traitement du fontis de la cale a Girard.

- L’étanchement des fuites du bief de Pont-aux- Moines.

Sont prévues également l’aménagement d’aires de retournement, 4 haltes fluviales et la signalisation. Ces travaux de moyen terme représentent plus de la moitié des estimations financières prévues pour mener à terme la réhabilitation totale du canal.

C PATRIMOINE ET TRAVAUX

Le conseil général et la maîtrise d’oeuvre s’efforceront au maximum de conserver et de réutiliser les ouvrages et les accessoires existants. Deux solutions seront chiffrées :

Réhabilitation économique et réhabilitation patrimoniale, tout cela en concertation avec le syndicat et les partenaires associés dont nous sommes.

D NAVIGATION ET TRAVAUX

Le tirant d’eau prévu après curage sera de 1,40 mètre soit 1.20 plus 0.20 de pied de pilote.

Différents aménagements déjà nommés seront réalisés.

E ENVIRONNEMENT ET TRAVAUX

A. curage

Trois techniques sont envisagées à sec, en eau ou par suceuse.

B. aménagement des berges

Au maximum seront employées les techniques de protection végétale.

Elles utilisent des végétaux afin de protéger une berge contre l’érosion et de stabiliser une zone érodée par le développement de leur système racinaire. Ces protections se rapprochent le plus de ce qui se crée naturellement sur les voies d’eau. Elles réalisent la transition entre les milieux aquatique et terrestre et constituent des habitats privilégiés pour la flore et la faune. Ces techniques tendent à se généraliser depuis une dizaine d’années.

F ALIMENTATION EN EAU

La tranche à court terme (2012) n’est pas concernée par ces travaux, des études sont en cours.

Par conséquent il sera possible en attendant, de puiser dans les biefs amont, en particulier le bief de partage qui fait office de réservoir pour alimenter ceux situés sur les deux versants.

Alain Pichon

Entrez le corps du texte ici ...

Les pontons

 d' ORLÉANS    à CHÂLETTE-SUR-LOING

faire du Canal d'Orléans un espace partagé pour un canal navigué

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player